COOL N'EST PAS LA VIE DE NOEMIE

Publié le par BIRGIT ERLAM

    //  CHAPITRE   13   //

  LA VIE SUIT SON COURS ... 

Tout va presque bien pour Noémie tout pendant qu' elle pense comme Gaëtan , qu'elle obéit à son bon vouloir .Désormais ce n'est plus ses propres idées qu'elle exprime ,ce sont celles de Gaëtan .Dès qu'elle n'est pas du même avis ,aussitôt Gaëtan montre son mécontentement . Il lui parle très souvent comme un chien ... -C'est pas comme ça qu'il faut faire !tu ne sais rien faire. Dans les moments les plus banals de la vie il est de plus en plus intransigeant . Alors que le parking est une grande place ,que la voiture est légèrement garée de travers ,c'est la réprimande.-Tu n' es qu'une incapable .La casserole sur le feu pour cuire les pâtes est un peu trop grande ,c'est une remarque . Lorsque qu' elle traverse la cour ,les graviers sont en désordre ,et hop ,elle le fait exprès .Des petites remarques, oui bien sur ! mais à grandes doses et répétitives cela devient insupportable . Comme Noémie est très susceptible c'est encore plus pénible pour elle . Si bien que par moment Noémie arrive parfois même à avoir peur de rentrer chez elle ,ce qui est un comble. Elle sait qu'elle aura droit à tout bout de champ à des remarques ,la plus part absurdes ,mais elle ne peut rien dire sinon la colère de Gaëtan monte ,pas de frappes ,non ,non ,mais tant de mots blessants et dévalorisants.

Noémie se souvient que lorsque qu'une fois elle a voulu lui tenir tête .dans la salle de bain elle s'est retrouvée coincer le long de la machine à laver .-Ferme ta gueule! lui lançait il avec un rictus nerveux de la bouche .Il tapait le poing de sa main droite assez vigoureusement dans sa main gauche tout en la contredisant .-Je te dis de fermer ta gueule !ce jour là elle a bien cru le recevoir sur la figure ce poing .Tout cela parce qu'elle s'opposait à son opinion ,sachant  alors que sa pensée était juste et qu'elle avait tout bonnement raison. A partir de cet instant Noémie n'aura plus sa propre personnalité.Pas étonnant qu'en société Noémie ne parle toujours pas, ou peu . Sa façon de vivre lui est en quelque sorte imposée ,oui !c'est bien cela qu'il faut en déduire   .

Elle se sent nulle ,la dépression n'arrange rien . Les médicaments font effets ,paraît il ! elle serait encore plus mal lui assure son médecin si elle ne prenait pas son traitement  .- Docteur j'ai l'impression que je vais devenir folle , vue l'antécédent de ma sœur .- Mais non , mais non .   Il ne sait alors rien de son passé ,très peu sur sa vie actuelle !
Noémie n'est plus elle même ! d'ailleurs l'a t' elle  été, et le sera t' elle un jour ?

Gaëtan s'  occupe bien de Tony ,c'est déjà une bonne chose ,un souci de moins pour Noémie .la vie de chaque jour n'est guère différente .Encore des années qui passent ,l'habitude c 'est installée ,sournoise, comme est sa dépression .Lorsqu'elle ne joue plus avec son petit Tony  , qu'il dort  paisiblement ,la solitude est sa meilleure amie ,ses larmes peuvent couler .Très souvent ,trop souvent d'ailleurs ! elle s'ennuie à mourir ,oui ! à mourir .Un soir une pensée forte  l 'a laisse dans ses mauvais  songes . Dans le meuble de salle de bain, elle prend plusieurs  boites de médicaments , comme un robot, pose plusieurs cachets sur le bord de la baignoire ,remplit un verre d'eau ,ses gestes sont lents ,de drôles d' idées trottent  dans sa tête !soudain un élan d'amour parcours tout son être , bizarre  ?  comme un appel l 'obligeant  à se rendre à nouveau dans la chambre de son fils , à ce moment-là, la folle idée est encore bien  encrée dans sa tête .Elle réveille  alors son petit Tony qui commençait à peine  à s'endormir .-Tony es ce que tu m'aimes ?- Oui maman, beaucoup ;beaucoup .

Elle repart dans la salle de bain à grands pas, regarde les cachets ,elle réalise à ce moment-là ce qu'elle était en train de faire , vite ,très vite elle les remets en vrac dans leur boite .Puis se dirige une nouvelle fois vers Tony ,elle le  serre fort dans ses bras . Sans qu 'il le sache , ce petit homme a sans doute  sauvé sa maman.Peut être n' aurait elle pas passé à l acte ? Un cours instant elle avait porté à ses lèvres quelques cachés ...


A son travail, un nouvel étalagiste est embauché  . Un jeune homme d'un certain charme  ,sérieux et surtout  doté d'une rare et immense gentillesse. Ils s'entendent fort bien .Au bout de quelques mois Noémie est amoureuse .Oui mais cela restera  un amour platonique ,Noémie ne l'attire pas ,d' ailleurs et d'une ! elle est mariée ...  Mais que ce  serait il passé si cela avait été réciproque ?Ce n'est pas grave ,ce garçon mets chaque jour du soleil dans sa vie . De ne  jamais le voir hors travail  en compagnie d' une fille , le caractère si doux et bienveillant  , avec des gestes parfois un tantinet féminin ,Noémie pensait d 'ailleurs qu'il était gay . Il a bien ri lorsqu 'elle lui avoue cette  pensée . Par contre, il lui confia qu' il a bien songé à devenir prêtre . Lorsqu' il parti dans le sud   pour la responsabilité d 'un magasin ,Noémie éprouva un grand vide . Elle  ne l'oublia pas  de si tôt...

Un beau jour elle croise son premier amour ,leurs regards se frôlent ,mais ils s' en vont chacun de leur côté . Le temps passe. Mais voilà qu'elle se retrouve à nez à nez avec lui dans le magasin. Il prend la parole le premier .-Je regrette la première fois que je t 'ai vu d 'avoir passé mon chemin . -Oh ce n'était pas évident. -Tu ne veux pas que l' on se revoit ?- Non ! tu sais je suis mariée ,je n'ai pas changé ,je suis toujours aussi sérieuse . -Oh accepte de déjeuner avec moi , s'il te plait ,cela n 'est pas inconvenant .Oui  mais pour Noémie c'est déjà une faute importante .-J'aimerais te parler j 'ai tant de choses à te dire .  Pour le passé Noémie accepte en toute amitié.

Devant une choucroute froide , les voilà en tête à tête , il se confie à elle.-Je suis divorcé depuis deux ans ,nous avons chacun la garde d'un de nos enfants .Moi j'ai mon garçon Fabien ,10 ans ,et mon ex , Fany, 12 ans . Nous nous sommes jamais vraiment bien entendu . J'ai toujours eu en tête notre histoire ,au moins toi, tu m' aimais.N'est-  pas que tu m'aimais ? -Bien sûr que oui, je te l'ai prouvé . -Oui ! lui répond t'il  d'un air à peine convaincu . Noémie ne raconte pas sa vie de couple , elle ne veut pas que trotte dans la tête de Franc de faux espoirs .Elle se doute que leur entrevue cache une envie de vivre à nouveau une belle histoire .Mais des années ont passé ,même si elle l 'a tant aimé ,ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui. Bien sur elle ne l'a jamais oublié ,mais cela en reste là !
 

Il est l'heure de se dire au revoir, mais Franc ne veut pas en rester là.- Tu ne veux pas rester cet après midi avec moi ? -Non!Noémie comprend le danger ,le charmant  petit piège  concocté par Franc. -Tu sais je suis la même ,je n'irais pas dans ton lit en étant mariée .-Oh moi cela ne me dérange pas!- moi si !il ne faut plus se voir ainsi ,de toute manière même si tu insistes, je ne reviendrais pas vers toi. Franc repassera de temps en temps au magasin ,parfois accompagné  de son fils .l'enfant  chaque fois  parait heureux de la voir ...Mais Franc comprendra très vite qu'il n'y pas d'issue, les petites visites s'estomperont alors de plus en plus .

Un soir Gaëtan est dans une rage folle . Tout vole dans la chambre de Tony ,jusqu'aux feuilles du classeur .Tony couché ,les yeux écarquillés regarde  en silence son papa  .Noémie essaye de l'empêcher de continuer ,elle arrive peu à peu à le calmer .Mais cette fois ci ! il a été trop loin .Noémie ne dit rien ,mais cela ne passe plus .Marre! oui elle en a vraiment marre! sa patience est à bout . Le lendemain  soir il lui a fallu un sacré courage pour lui décrire le malaise qu'il installe de jour en jour .Elle tremble, elle a peur, mais continue dans sa lancée , elle lui décrit  sa façon d' être avec elle , elle  ose lui dire qu'il faut qu'il change sinon elle va partir .Et là, stupeur! au lieu de se mettre en colère ,il ne dit rien ,il reste béat ,ne lui adresse plus la parole de la soirée .Le jour suivant ,il lui dit calmement .-Je te promets que je vais changer ,je ne me suis pas aperçu que j'étais comme cela . Changer ? oui mais pour combien de temps !

COOL N'EST PAS LA VIE DE NOEMIE

  A   SUIVRE 

Publié dans ECRITURE, NON FICTION

Commenter cet article